Un peu d’histoire

Vous cherchez une destination de rêve parfaite en été comme en hiver ? Rendez-vous dans la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes. Là-bas, vous trouverez le charmant village de Bonneval sur Arc. Au cœur de la vallée de la Maurienne, cette petite commune vous réserve bien des surprises tout au long de l’année.

Où se trouve le village de Bonneval-sur-Arc ?

Situé dans l’est de la région d’Auvergne-Rhône-Alpes, le village de Bonneval sur Arc se trouve à 42 km au nord-est de Modane. Considéré également comme une commune de Haute-Maurienne, il se tient au pied du col de l’Iseran. Depuis le village, il est possible de se rendre dans le Val d’Isère et la Haute-Tarentaise.

Les origines de Bonneval-sur-Arc

La préhistoire

L’agréable village de Bonneval sur Arc possède une histoire particulière, riche de mille et une anecdotes intéressantes. Les origines de l’installation des hommes dans cette partie de la France remontent à la préhistoire durant le néolithique. Après le recul des glaciers, des hommes ont décidé de s’installer dans ce qui deviendra plus tard la Haute-Maurienne. Leur passage a été confirmé par la découverte de plusieurs peintures rupestres et de divers objets sur le « Rocher du Château » à Villaron dans la commune de Bessans, tout près de l’actuel village de Bonneval-sur-Arc. Le lieu qui deviendra le village de Bonneval n’est occupé par les hommes qu’entre le Ve et le VIe siècle. Selon les traditions de la région, ces premiers occupants seraient des bergers piémontais ou des personnes originaires du Val de Rhêmes. Ils venaient dans la région pour faire paître leurs moutons durant l’été, puis ils revenaient chez eux en hiver.

Le Moyen-Âge

Deux siècles après l’arrivée des bergers piémontais et des Valdôtains, de nouveaux arrivants s’installent dans la vallée. Les archéologues pensent que s’étaient des Sarrasins. Leur rencontre avec les précédents occupants des lieux a créé des frictions entre les deux groupes. Vers le Xe siècle, l’augmentation du nombre des habitants de la région a entraîné la création de 2 villages bien distincts : Bonneval-sur-Arc et Tralenta.

À partir du XIVe siècle

Vers le XIVe siècle ou plus précisément le 5 janvier 1532, monseigneur de Gorrevord, évêque de Maurienne décide d’élever Bonneval en Paroisse. En tant que légat du pape, il donne au village une grande indépendance par rapport à la commune de Bessans. Plusieurs années plus tard, le village se spécialise dans l’exploitation du fer. La présence de 2 mines dans les environs a permis aux habitants d’extraire ce métal puis d’en faire le commerce. Outre les activités minières, les occupants de Bonneval-sur-Arc se consacrent également à l’agriculture. 79 ans plus tard, des travaux d’aménagement et d’agrandissement sont menés sur l’église du village. Toutefois, il faudra attendre 15 longues années pour voir la fin des travaux.

Vers le XVIe siècle

Il faut attendre plusieurs siècles plus tard pour que le village de Bonneval-sur-Arc n’obtienne son indépendance totale de la commune de Bessans après une déclaration de Charles-Emmanuel III. Durant la révolution française, le village est relativement épargné par les perturbations de l’époque. En 1860, la Savoie se trouve rattacher à la France. Durant cette période, la commune de Bonneval est liée au territoire français grâce à un vote unanime des habitants. Vers 1880, le village attire ses premiers touristes. Le 4 décembre 1899, la commune de Bonneval change de nom pour celui de Bonneval-sur-Arc.

Bonneval-sur-Arc en 1900

À partir des années 1900, Bonneval-sur-Arc se consacre de plus en plus à l’accueil des touristes venus des quatre coins de la France. Pour le plus grand plaisir des visiteurs, de nombreux refuges furent construits. Parmi les plus célèbres, il y a le refuge des Evettes fondé le 15 août 1906 et les refuges de du Carro et de l’Iseran inauguré le 22 et le 23 août 1925. Six ans plus tard, le tout premier restaurant du village ouvre officiellement ses portes. En 1933, la centrale électrique de la Lenta entre en service. Le 10 juillet 1937, le village de Bonneval-sur-Arc reçoit la visite du président de la République Albert Lebrun qui inaugure la route du col de l’Iseran. L’année suivante, le 22 juillet, le village accueille pour la première fois le Tour de France cycliste lors du passage des coureurs sur le col de l’Iseran. L’un des évènements marquants qui ont frappé le village de Bonneval-sur-Arc c’est la grande crue survenue le 13 et 14 juin 1957. Durant ces 2 jours, des fortes pluies se sont abattues sur la région ce qui a fait sortir la rivière d’Arc de son lit. À cause de la crue, la partie basse du village s’est retrouvée sous près de 1,5 m d’eau. Pour éviter une seconde inondation, le cours de la rivière a été changé et éloigné des habitations.

De 1960 à aujourd’hui

Une fois que le chemin vers Bonneval-sur-Arc a été dégagé, les activités touristiques du village ont pris un grand essor. En 1963, le Parc national de Vanoise ouvre ses portes, ce qui a pour effet d’attirer de nombreux visiteurs venus de toute la France. Cinq ans plus tard, soit en 1968, Gilbert André, le maire de Bonneval de l’époque lance la station de sports d’hiver. Cette dernière proposait un service de remontées mécaniques qui a permis le développement du secteur immobilier dans la zone de Tralenta. L’année suivante, cette dernière dispose de nombreuses infrastructures prêtes à accueillir les premiers touristes. Entre 1970 et 1980, de nombreux autres travaux ont été menés par rapport aux activités de la station de sports d’hiver. Des télésièges sont installés dans la région pour relier Bonneval avec d’autres points stratégiques de la Haute-Maurienne comme le Vallonet, l’Andagne, la Barme ou le Chalançon. Durant cette même période, un service de téléski d’été fait son apparition dans le col de l’Iseran et tout prêt de Bonneval-sur-Arc. Depuis cette période, le village continue d’attirer de nombreux touristes tout au long de l’année.

En savoir plus sur Bonneval-sur-Arc

Pourquoi le village de Bonneval-sur-Arc est la destination préférée des touristes depuis de nombreuses années ? Cela tient sans doute au fait qu’étant niché au pied du col de l’Iseran, il a conservé son charme rustique et sa quiétude. Malgré la révolution française ou encore les 2 grandes guerres mondiales, Bonneval-sur-Arc a réussi à se préserver des influences extérieures. Aujourd’hui, le village séduit petits et grands grâce à la pléthore d’activités qu’il propose en été comme en hiver, des locations typiques. Les amateurs de ski peuvent y profiter de près de 25 km de pistes. Situées à des altitudes variant de 1 800 à 3 000 m, ces pistes peuvent être parcourues en raquette, en ski ou même en traineau à chien. Quand vient l’été à Bonneval-sur-Arc, les touristes peuvent profiter de plusieurs activités de plein air comme le camping, le VTT ou la randonnée. Cette saison est également le moment rêvé pour pêcher en famille ou pour découvrir la magnifique flore et la faune particulière de la région. L’été, c’est aussi la saison de l’amusement au village. Chaque année, plusieurs animations sont préparées pour le plus grand plaisir des natifs et des touristes.

Réservez
votre séjour

voir les disponibilités
  • Appartement "Le Bouvreuil"
    4 et 5 personnes

      La 1ère chambre est composée d’un lit double (140). La seconde chambre a un […]

    voir plus
  • Appartement "Le Chardonneret"
    de 4 à 5 personnes

      La 1ère chambre est composée d’un lit double (140). La seconde chambre a un […]

    voir plus
  • Appartement "L’Aigle"
    8 personnes

    Il se compose de 4 chambres : Deux chambres avec grand lit (140) Deux autres […]

    voir plus
  • Appartement "Le Gypaète"
    8 à 10 personnes

    Il se compose de 4 chambres : Deux chambres avec grand lit (140) Deux autres […]

    voir plus